Au fil de

Au fil de, 2015.

Vitrail (verre float, verre MNA, verre soufflé, plomb, étain, vergettes en acier) et machine à coudre.

H 300cm / L 75cm / P 150cm

Au fil de est une installation sur le travail de la main et de l’outil, l’association d’une machine à coudre, objet conçu pour aider à la réalisation d’un travail manuel, et d’un vitrail, dont les origines en font, dans l’imaginaire collectif, un art dédié au sacré.

 

L'installation se réfère aux outils anciens et actuels, outils réels et fantasmés de la création.

 

Une machine à coudre ancienne nous renvoie à un temps où l'ont fabriquait à la main. Cet objet devenu obsolète face aux techniques industrielles de production de masse s'est mis à tisser un vitrail pour nous rappeler la sacralité du geste de "faire", par opposition à une fabrication frénétique, mécanisée et standardisée.

 

La pédale de la machine à coudre, imprimant le mouvement et le rythme du travail, marque de son motif le vitrail qui s’en déploie.

 

L'installation Au fil de se réfère au mouvement des Arts and Crafts initié par William Morris et qui, à la fin du XIXe siècle, posait les premières inquiétudes face à l'industrialisation galopante et la nécessité de réhabiliter le travail de la main, les techniques anciennes, et de reconsidérer l'artisanat comme une force créatrice face à une production industrielle de qualité médiocre et peu propice à l'épanouissement des ouvriers travaillant dans la chaine de fabrication.

 

120 ans plus tard, le constat a pris de l’ampleur et le rythme s’est accéléré. Face à une production frénétique d’objets fabriqués – consommés – jetés, l’artisanat oppose des valeurs plus humaines qui sacralisent les gestes et savoir-faire artisanaux.