Quelques mots pour se décrire
et parler de ses projets.


Dire en mots
ce que l’on dit en verre
pour ne pas dire de mots.

Ou bien alors,
n’en dire que quelques-uns.
 
Je travaille le verre.

Je le coupe,
je le casse,
je le sertis,
Je le colle. Je le boucharde. Je le polis.
Je le chanfreine et je le sable.

Découvert au carrefour de plusieurs chemins,
le verre est une matière à réflexions

qui me permet de parler

de transparence et d’opacité,
de légèreté et de pesanteur,
de solidité et de fragilité,
d’intentionnel et d’accidentel,
d’ordre et de chaos.
 
Une palette de caractéristiques qui nous ressemblent.

Le travail de la matière est une curieuse alchimie entre la pensée et la conception, le matériau et l’outil, l’intention et le hasard.

 

Ce dernier dispose d’une place importante dans mon travail et je cherche, dans chaque projet développé, à articuler le savoir-faire de l’artisan et la spontanéité de l’imprévu. Cette dichotomie entre délibéré et spontané, harmonie et chaos, s’incarne dans un travail autour des lignes «naturelles» et «culturelles».

 

La première, aléatoire, se retrouve de la même manière dans le tracé d’un orage, d’une fissure, dans le motif craquelé d’un sol sec ou bien encore dans un réseau de veines, de neurones ou de nervures. Incarnant une nature qui pousse, se développe, ou se brise, les lignes naturelles évoquent, le travail incessant des forces physiques, géologiques, biologiques à l’oeuvre.

 

Les lignes culturelles, courbes dessinées ou lignes droites, perpendiculaires, parallèles ou à angle particulier, composent un motif répétitif régulier à l’harmonie rassurante. Tracée délibérément par la main de l’artiste / artisan qui la dessine, elle porte en elle des paradigmes entiers, reflets d’une culture, d’une époque, d’un territoire ou de la personnalité propre de son auteur.

 

Le travail à quatre mains, du savoir-faire artisanal et du hasard, place les projets réalisés dans une logique d’objets uniques. L’introduction de l’aléatoire au sein du processus de création rend chaque exemplaire unique et la série en constant renouvellement.